Tout ce que vous devez savoir sur

Le garant pour location

 
garant-pour-location

En tant que propriétaire bailleur, la mise en location de votre logement représente un rendement intéressant, mais aussi un risque d’impayé qu’il est important de ne pas négliger.

Malgré le choix minutieux d’un locataire, vous pouvez ainsi être confronté à un manque à gagner sur un ou plusieurs mois ou années...

Afin d’éviter une situation délicate, vous pouvez demander aux locataires de présenter un garant.

Imodirect vous explique ici les différentes cautions possibles pour une location sereine et des revenus locatifs réguliers.

 

En quoi consiste un garant ou une caution pour une location ?

Parfois appelé caution, le garant peut être une personne physique, ou morale lorsqu’il s’agit d’une entreprise ou d’un organisme.

Quelle que soit sa nature, le garant prend alors l’engagement de payer le loyer, ainsi que les charges locatives et les frais de retard de paiement, si le locataire ne peut plus assurer ses obligations.

Il existe alors deux types de garants distinctifs pour votre mise en location :

  • La caution dite “simple” : en cas d’incident de paiement, il convient de contacter votre locataire avant de faire appel à son garant.
  • La caution dite “solidaire” : dès le premier incident de paiement, vous pouvez prendre contact avec le garant, sans prendre la peine de faire le point sur la situation de votre locataire. Ce type de caution est donc le plus utilisé puisqu’il vous permet généralement de gagner un temps précieux sur le versement de votre loyer.

Découvrez notre page : Quelle est la différence entre caution et dépôt de garantie ?

Le garant pour location

Quels sont les documents justificatifs à demander au garant ?

Afin que le garant puisse pleinement prendre en charge les impayés de votre locataire, il est essentiel de vérifier sa solvabilité à l’étude du dossier.

Conformément aux articles de loi en vigueur, vous pouvez donc demander certains justificatifs à la personne se portant caution de votre locataire :

  • Une pièce d’identité en cours de validité
  • Un justificatif de domicile de moins de trois mois (facture d’eau, d’électricité, etc.)
  • Une attestation d’emploi (contrat de travail, bilan comptable de l’entreprise, etc.)
  • Le dernier avis d’imposition
  • Les trois derniers bulletins de salaire
  • Un titre de propriété ou un relevé de revenus fonciers si nécessaire

Ces différents documents vous permettent d’apprécier la stabilité professionnelle et les revenus financiers du garant, afin de vous assurer une caution efficace en cas d’impayés de votre locataire.

documents justificatifs à demander au garant

Qu’est-ce que l’acte de cautionnement ?

l’acte de cautionnement

Si la liste des pièces à fournir par le garant est complète, il faudra alors joindre un acte de cautionnement au bail de votre locataire. Il s’agit d’un document copié de façon manuscrite par la personne qui se porte caution, et qui précise les critères de la location (loyers, charges, réparations, etc.), ainsi que son engagement à s’en acquitter en cas de défaut de la part du locataire.

En outre, l’acte de cautionnement doit préciser la durée de sa validité, au risque d’être facilement résilié par le garant dans le cas contraire. Vous pouvez ainsi vous référer à la date de fin du bail pour vous assurer une sécurité optimale durant toute la location de votre appartement ou de votre maison.

Ce document est enfin signé en présence du locataire et du garant, ainsi que du propriétaire bailleur. Il est généralement acté en même temps que la signature du bail et la remise des clés du logement pour une organisation simplifiée.

Néanmoins, si la personne se portant caution ne peut se déplacer, il est possible pour ce dernier de le rédiger et de le signer par le biais d’un acte authentique, chez un notaire.

Chez Imodirect pour simplifier le processus et valider l’acte de cautionnement de façon certaine, nous avons dématérialisé ce document en l’incluant dans le bail et en faisant signer en signature électronique le bail et donc l’acte par le ou les locataires et le ou les garants !

Quelles solutions lorsque votre locataire candidat n’a pas de garant ?

Certaines situations peuvent priver votre locataire de trouver un garant parmi ses proches. En tant que propriétaire bailleur, vous pourrez toutefois le guider vers des solutions alternatives tout aussi efficaces.

La caution employeur

Certaines entreprises peuvent accepter de se porter caution pour leurs employés.

Si cette option peut sembler intéressante et pratique de prime abord, un changement d’emploi de la part de votre locataire vous privera alors automatiquement d’une assurance sur ses éventuels futurs impayés.

La banque de votre locataire

Afin d’aider les étudiants à démarrer dans la vie active, quelques organismes bancaires peuvent se prêter caution pour eux dans la recherche d’un logement. Une garantie fiable qui n’est cependant pas disponible dans toutes les agences.

La Garantie Visale

Créée par Action Logement, la Garantie Visale est destinée aux jeunes de 18 à 30 ans et plus, se trouvant en CDD, en mutation, ou encore en période d’essai. Alors que le profil de ces locataires représente un certain risque pour un propriétaire bailleur, l’association se porte caution d’eux pour vous assurer le règlement de vos loyers chaque mois. Ce dispositif vise à accompagner les jeunes actifs en facilitant leur accès au logement, sous certaines conditions.

L’assurance loyer impayé

L’assurance loyer impayé, également appelée GLI (Garantie Loyer Impayé), est une couverture que vous pouvez souscrire en tant que propriétaire bailleur.

Sous réserve de sélectionner vos locataires selon les critères de revenus émis par l’organisme assureur, vous avez donc la garantie de percevoir vos loyers chaque mois, y compris lorsque votre locataire ne peut assurer leurs règlements.

En effet, c’est alors l’assureur qui prendra le relais après avoir pris connaissance de l’incident.

Il est par ailleurs important de noter que la souscription à une assurance loyer impayé ne peut pas se cumuler à la demande d’un garant physique ou moral auprès de votre locataire, sauf si celui-ci dispose d’un statut d’étudiant ou d’apprenti.

solutions lorsque votre locataire candidat n’a pas de garant

Simplifiez l’étude du garant de votre locataire avec Imodirect !

l’étude du garant de votre locataire avec Imodirect

Spécialiste de l’immobilier et de la mise en location, Imodirect vous propose un accompagnement expert pour la recherche de votre futur locataire.

Avec la disponibilité du terrain et la réactivité offerte par le digital, notre équipe s’occupe aussi bien des visites de votre logement que de l’étude des dossiers candidats.

Nos chargés de location prennent ainsi le temps de vérifier toutes les informations fournies par les locataires, mais aussi leurs garants.

Vous vous assurez alors un dossier sérieux et fiable pour limiter le risque d’incident de paiement ou de dégradation durant toute la durée de votre location.

Un service qui ne vous est par ailleurs facturé qu’une seule fois, au prix de 11 €/ m2 de votre logement.

Si vous préférez opter pour une assurance loyer impayé, notre service de gestion locative Imodirect destiné à chaque propriétaire bailleur vous permet également de souscrire à une option GLI au tarif avantageux de 2,50% du montant du loyer (charges comprises).

Au premier incident de paiement, nous nous chargeons de relancer votre locataire et de prévenir l’assureur pour une efficacité optimale et un confort qui vous permet de garder l’esprit serein en toutes circonstances.

N’hésitez pas à consulter nos prestations pour gérer en toute simplicité vos logements en location partout en France !

En ce moment
1 mois Offert

Je profite
du mois offert